Inhumation ou crémation

moments funéraires

Inhumation ou crémation, comment choisir ?

Lors du décès d’un proche il faut rapidement choisir entre inhumation et incinération. Souvent le défunt a exprimé ses volontés, le choix est alors facile il ne reste qu’à organiser les obsèques.

Le choix est plus compliqué si le défunt n’a pas affiché ses volontés (ce qui est néanmoins de plus en plus rare). Il faut alors réunir les proches et prendre une décision. Y a-t-il un caveau familial ? L’inhumation est-elle le choix le plus fréquent dans la famille ? Chacun peut avoir sa préférence, les pompes funèbres Roc an Eol peuvent parfois éclairer la décision en présentant les différences existantes (elles sont importantes) entre les 2 rites funéraires.

L’inhumation, une coutume funéraire qui perd des adeptes

L’enterrement ou l’inhumation d’un défunt est le fait de placer son corps dans une tombe. En France les textes précisent que, sauf circonstances particulières, l’inhumation ne peut pas avoir lieu moins de 24 heures après le décès et plus de 6 jours ouvrables après le décès.

En règle générale le défunt a désigné l’endroit où il souhaitait être enterré. Néanmoins, une autorisation d’inhumation est à demander au maire de la commune. Les pompes funèbres Roc an Eol se chargent de cette démarche.
L’inhumation se fait obligatoirement dans un cercueil, l’inhumation sans cercueil est interdite en France.
L’inhumation se fait en pleine terre ou dans un caveau.
C’est une des étapes capitales et souvent douloureuse d’un enterrement. C’est à ce moment que la famille et les proches disent un dernier au revoir au défunt.
Les pompes funèbres Roc an Eol sont à vos côtés pour que ce moment se passe le mieux possible.

l’inhumation sans cercueil est interdite en France
Les pompes funèbres Roc an Eol vous proposent un large choix de cercueil

La crémation :

Les pompes funèbres Roc an EOL se chargeront de demander au maire de la commune la délivrance du permis d’incinérer.
Le choix du cercueil est différent dans le cas d’une crémation. Il est en général moins cher mais surtout les accessoires, en particulier les poignées, doivent être combustibles.
Après l’incinération nous remettons à la famille l’urne funéraire qui contient les cendres du défunt.
La destination de cette urne funéraire est définie par la loi. Nous vous apporterons tous les conseils nécessaires pour faire ce choix si le défunt n’a pas exprimé sa volonté.

que faire des cendres du défunt ?
Les pompes funèbres Roc an Eol vous aide pour le choix de la destination des cendres

Historique de la crémation en France.

La crémation était interdite en France par l’église catholique jusqu’en 1963 et de ce fait cette procédure était presque inexistante chez nous il y a encore 30 ans. Ce n’est plus le cas puisque le taux de crémation en France est aujourd’hui de 37% et qu’il augment d’au moins 1% par an.
Certaines religions interdisent encore la crémation : certains protestants, les orthodoxes, le judaïsme et l’islam.

La crémation c’est quoi ?

La crémation est une technique funéraire visant à brûler et réduire en cendres le corps d’un être humain mort.
Nous utilisons assez fréquemment le mot incinération qui n’est pourtant pas approprié dans la circonstance présente.
Le corps du défunt, placé dans un cercueil est introduit dans un four crématoire porté à très haute température. Pendant la phase de crémation la température réglementaire est au moins de 850 degrés.